Défenseurs de Terre mère

Aperçu de l'activité

Les participants acquièrent et s’entraînent à mettre en pratique les habiletés offensives et défensives dans un jeu de territoire.

  • Primaire (6 à 9 ans)
  • Moyen (10 à 12 ans)

Installation

  • Extérieur
  • Gymnase

Matériels et équipement

  • 1 cerceau par groupe
  • 1 objet par groupe (p. ex., sac à fèves ou ballon)

Sécurité

Inspecter la zone d’activité et éliminer les dangers potentiels. Vérifier que la surface offre une traction suffisante. Délimiter le terrain à une distance sécuritaire des murs et des obstacles. Garder un espace sécuritaire entre les activités. Indiquer clairement les parties du corps qu’on peut toucher (p. ex., bras, jambes, dos). Insister auprès des participants sur le fait qu’ils doivent toucher à un autre participant pour le « taguer » et non l’agripper, le frapper ou le pousser.

Information sur l'activité

Préparation

  • Diviser les participants en petits groupes (p. ex., 4 à 6).
  • Nommer un élève par groupe pour être le protecteur.
  • Demander à chaque groupe de penser à quelque chose qui doit être protégé (p. ex., sources d’eau, culture, langue, animaux, enfants, territoire).
  • Placer un objet dans le cerceau pour représenter ce qui sera protégé.

Instructions

  • Les membres du groupe essaient de toucher l’objet protégé tandis que le protecteur essaie de les taguer.
  • Le protecteur doit rester à l’extérieur du cerceau et ne peut le traverser ni toucher à l’objet qu’il protège.
  • Si un participant touche à l’objet ou s’il est tagué par le protecteur, il change de groupe et essaie de toucher l’objet de ce groupe.
  • Changer fréquemment le rôle des participants pour que tous aient l’occasion d’être le protecteur.
  • L’animateur pose des questions ouvertes pour aider les participants à peaufiner leurs habiletés motrices et
habiletés tactiques au cours de l’activité. En voici quelques exemples : Décrivez des stratégies que vous pouvez utiliser si vous tentez de toucher à l’objet. Décrivez comment vous vous déplaceriez pour éviter d’être tagué par le protecteur. Décrivez comment vous vous positionnez pour réussir à protéger votre objet lorsque vous agissez en tant que protecteur.
Défenseurs de Terre mère

Adaptations

Les participants peuvent trouver eux-mêmes des façons de rendre l’activité plus facile ou plus difficile, pour la rendre amusante et atteindre un niveau de défi adéquat.

Pour la rendre plus facile, les participants peuvent :

  • Délimiter un espace dans lequel ils ne peuvent être tagués.
  • Utiliser un plus gros objet (p. ex., cône, coussin de baseball) au milieu du cerceau.
  • Utiliser des cordes ou autres marqueurs sur le plancher plutôt qu’un cerceau pour délimiter l’espace dans lequel placer l’objet.
  • Utiliser un instrument (p. ex., nouille de piscine) pour taguer les autres participants lorsqu’ils agissent en tant que protecteur.

Pour la rendre plus difficile, les participants peuvent :

  • Avoir 2 protecteurs ou plus pour chaque cerceau.
  • Utiliser un plus petit cerceau.
  • Avoir plusieurs objets à l’intérieur du cerceau et devoir enlever les objets plutôt que de simplement les toucher.

Pause apprentissage

Souligner les habiletés, concepts et stratégies aidant les participants à mettre en pratique de manière efficace des habiletés offensives et défensives. Notez : cette liste n’est pas exhaustive et d’autres occasions d’apprentissage peuvent se présenter.

Habiletés motrices et concepts liés au mouvement

  • Locomotion et relation : se déplacer de façon sécuritaire dans l’aire d’activité tout en évitant de se faire taguer par le protecteur.
  • Conscience de l’espace : savoir où et comment se déplacer dans un jeu de territoire en tentant de toucher l’objet et en évitant de se faire taguer par le protecteur; en agissant en tant que protecteur, savoir où se positionner pour être dans un endroit optimal pour taguer les participants.

Habiletés tactiques

  • Prise de décision : apprendre comment prendre des décisions relativement à ce qu’il faut faire (p. ex., prendre la décision d’essayer de toucher l’objet lorsque le protecteur porte son attention sur un autre participant).

Habiletés de vie

Habiletés personnelles

  • Conscience de soi : suivre son progrès au cours de l'activité et être en mesure de reconnaître ses forces et les domaines pouvant être améliorés afin de réussir à l'activité (p. ex., en tant que protecteur, adopter différentes positions du corps pour réussir à empêcher les participants d’envahir le territoire).

Habiletés de pensée critique et créative

  • Planification et traitement de l’information pour en tirer des conclusions : recueillir et organiser l’information pour élaborer des stratégies pour réussir à l'activité (p. ex., analyser la façon dont le protecteur défend son territoire et décider comment procéder afin d’éviter de se faire taguer).

Lien aux cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits

Cette activité renforce le rôle du Protecteur que l’on trouve traditionnellement dans les cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Dans la culture des Anishinaabek (Ojibwé, Odawa et Potawatomi) et des Métis en Ontario, les hommes sont les gardiens du feu et les femmes sont les protectrices de l’eau. Chaque élément (c.-à-d. feu, eau, roc, vent) est considéré comme étant une force essentielle de la vie sur Terre mère.